Isolation

L’isolation

L’isolation est devenue primordiale dans la qualité d’une habitation. D’elle dépendent le confort, la pérennité et le coût de fonctionnement de votre habitation.
En effet, les parois d’un bâtiment donnant sur l’extérieur doivent permettre de garder une ambiance intérieure confortable malgré les différences climatiques extérieures. C’est le rôle de l’isolation qui doit empêcher au maximum les flux de chaleur à travers ces parois et cela dans les deux sens, car ces flux se font toujours du chaud vers le froid. Ainsi en hiver l’isolant devra retenir la chaleur intérieure du bâtiment et, en été, empêcher la chaleur extérieure de rentrer dans le bâtiment.

D’une manière générale, plus un isolant est épais plus il est efficace thermiquement et phoniquement. L’efficacité thermique d’un isolant est, en général, exprimée par le coefficient R. Plus ce coefficient est élevé, plus le matériau est isolant. Pour un ordre d’idée, un isolant avec un R=1m2.K/W (mètre carré-kelvin par watt) est considéré comme un rupteur thermique. Cela équivaut à un isolant minéral type laine de verre de 4 cm d’épaisseur environ. Pour une construction neuve, une isolation avec un R=8m2.K/W est le minimum requis pour l’isolation d’un comble (équivalent à 280 mm de laine de verre type Isoconfort35®)
Les matériaux  d’isolation peuvent être d’origine minérale (laine de verre ISOVER®, laine de roche ROCKWOOL®), végétale (laine de chanvre, de bois, de lin, de coton METISSE®, etc) ou issus entièrement de l’industrie pétrolière (polystyrène, polyuréthane,etc). La diversité de l’offre permet de répondre aux exigences et sensibilités de chacun.

Lainiers

photos isolants

L’isolation se présente sous différentes formes. Elle peut être en vrac ,en panneaux ou en rouleaux de façon à répondre à tous les besoins pour une mise en œuvre optimale. Ainsi nous préférons poser un isolant en panneaux rigides ou semi-rigides pour les ouvrages verticaux ou en pente (les murs avec GR 32 de 140 mm Isover®, les rampants de toitures avec deux couches croisées d’isoconfort35® en 100mm et 200mm par exemple). Nous faisons également le soufflage d’isolant en vrac (laine de verre Comblissimo®, ouate de cellulose Isocell®) en combles perdus.
L’isolation peut être posée soit à l’intérieur de l’habitat-on parlera  d’isolation thermique par l’intérieur ou I.T.I- soit à l’extérieur du bâti -on parlera alors d’isolation thermique par l’extérieur ou I.T.E. Le système retenu dépendra du système constructif. Par exemple, dans le cadre de la rénovation d’une longère en pierres maçonnées, on préfèrera une ITI afin de préserver l’aspect extérieur. On préfèrera une ITE dans le cadre d’une rénovation thermique avec ravalement de façade sur un bâti en parpaings maçonnés, surtout si le logement est déjà occupé. Nous réalisons ce type d’ITE avec une ossature bois et finition bardage ou avec des panneaux de fibre de bois enduits.

A cela se rajoutent les membranes d’étanchéité à l’air qui, outre d’assurer cette fonction première d’étanchéité, servent à protéger des migrations de vapeur d’eau les parois (isolant +mur ou toiture). Ces membranes sont OBLIGATOIRES en sous-toiture (CPT 3560 version 2) en neuf comme en rénovation. Leurs performances sont quantifiées par le coefficient Sd. Plus ce coefficient est élevé, plus la membrane est fermée à la diffusion de vapeur d’eau et empêche la migration de vapeur d’eau à travers l’isolant. Le choix de la membrane se fait en fonction de la destination du bâti: pour une piscine, on préfèrera une membrane totalement fermée à la vapeur d’eau (Sd= 1000m); pour une maison d’habitation, une membrane d’un Sd=18 m est suffisant. Certaines  membranes sont hygro-régulantes: elles ont une valeur Sd qui varie en fonction de la saison. Elles sont fermées à la diffusion de vapeur d’eau en hiver et ouvertes en été. Par exemple, nous posons la membrane Intello+® de Proclima® avec une valeur Sd qui oscille entre 0,25m et 25m en fonction de la saison.

DSC00471

1383662464410

Print Friendly, PDF & Email